New-York

L’accessibilité à New-York

New-York est la plus grande ville des Etats-Unis, avec 8,6 millions d’habitants en 2017 et 60,5 millions de visiteurs en 2016 (année record).

Bien qu’elle batte des records, New-York s’est engagée à respecter « l’American with Disabilities Act » (ADA) loi américaine, entrée en vigueur en 1990 et qui interdit toute discrimination envers les personnes handicapées dans tous les domaines, comme les transports, la vie publique, les emplois, les écoles.

Par conséquent, une New-York fait partie des villes les plus accessibles pour les personnes handicapées.


Transports

Pour se rendre à New-York et s’y déplacer, il existe différents moyens de transports, notamment le bus, le métro, le bateau ou le taxi. Tous sont adaptés de manières différentes pour être accessible à tous.

Métro

Je trouve le métro de New-York plus accessible que le métro de Paris. Il m’est déjà arrivé d’utiliser les ascenseurs lorsque les escaliers étaient bien trop nombreux ou me voir facilement proposer une place assise dans le métro.

Pour vous donner une idée, 25% des stations de métro sont dotées d’ascenseurs. Il existe également d’autres aménagements comme des rampes avec des mains courantes, des places réservées dans les rames de métro, des distributeurs automatiques MetroCard ou des kiosques accessibles, des signes en gros caractères et en braille et des bandes d’avertissement de bord de plateforme.



Il est possible de télécharger un plan du métro en grand format pour les personnes malvoyantes ou d’en faire la demande en envoyant un e-mailSachez qu’il arrive que certains ascenseurs soit hors service, pour vérifier, il existe plusieurs applications comme Wheely NYC, irideNYC ou le site officiel du métro de New-York.


Bus

100% des bus sont accessibles. Si vous êtes en fauteuil roulant, faites signe au conducteur lorsqu’il arrive, il pourra alors déployer la rampe d’accès et vous aider à vous installer dans le bus.

En effet, des emplacements sont prévus, lorsqu’il y a quelqu’un en fauteuil roulant, certains sièges sont relevés par le conducteur, et pour plus de sécurité, celui-ci sécurise le fauteuil ou le scooter.

D’autres sièges sont également prévus pour les personnes à mobilité réduite. Lorsque vous souhaitez descendre, il est nécessaire d’appuyer sur les boutons ou les bandes sous les fenêtres.

Pour les personnes malvoyantes, les arrêts de bus sont annoncés par un enregistrement ou par le conducteur du bus. N’hésitez pas à demander aux chauffeurs de vous indiquer le prochain arrêt ou tout autre renseignement, ils sont là pour cela et vous répondront facilement.


 Mon avis

A New York, je vous confirme que les conducteurs de bus sont attentifs aux personnes à mobilité réduite.
A plusieurs reprises, je n’étais pas encore arrivée à l’arrêt de bus et le chauffeur m’a attendu car il m’avait vu. J’ai pu donc monter sans problème !

C’est vraiment agréable d’avoir des conducteurs qui prennent le temps de vous attendre lorsqu’ils peuvent et qu’il n’y a aucun danger, puis de vous dire un petit mot gentil comme “don’t worry, take your time” (ne vous inquiétez pas, prenez votre temps).

Sachez également, qu’entre 22h et 5h, vous pouvez demander au conducteur du bus de vous faire descendre ailleurs qu’à un arrêt de bus, si celui-ci peut s’arrêter en toute sécurité.

Les bus « hop-on hop-off » sont pour la plupart accessibles aux personnes en fauteuils roulants, néanmoins, il est préférable de vérifier lors de votre réservation.

 Mon bon plan

Si vous souhaitez réserver un tour en bus de New-York, je vous recommande Harlem Spirituals. Lors de mon 1er voyage, j’avais choisi de faire un tour en bus de New-York dès le lendemain de mon arrivée pour découvrir la ville avec un guide local, dédicace à Dwayne 😉 puis d’assister le dimanche, à une messe gospel à Harlem.


Taxi

Si vous préférez prendre le taxi, il n’existe pas moins de 1800 taxis jaunes accessibles en fauteuil roulant et 800 taxis verts qui desservent uniquement Upper Manhattan, Brooklyn, Harlem, Queens et Staten Island.
Si toutefois, vous ne parvenez pas à faire signe à un taxi accessible, les chauffeurs des autres taxis peuvent vous aider pour le transfert et mettre votre fauteuil dans le coffre.

Pour les personnes malvoyantes ou aveugles, des informations sont inscrites en braille au niveau de la séparation entre le conducteur et le passager. Il y a également des informations audio concernant le chauffeur, le numéro de taxi ou encore le tarif, en cas de panne, n’hésitez pas à demander au conducteur.

Lorsque vous souhaitez descendre du taxi, dites lui, et il s’arrêtera aussitôt ou dès qu’il le peut, vous pouvez ensuite payer en monnaie ou en carte bancaire, sans oublier le pourboire qui est recommandé, généralement 10 à 15%, ou plus si vous le souhaitez.


Bateau

Si vous souhaitez prendre un bateau-taxi pour rejoindre Manhattan, Brooklyn, Staten Island, The Bronx ou Queens, l’ensemble des ferries et des quais New-Yorkais sont entièrement accessibles, à l’exception du quai 83 (Midtown – W.42nd Street). Des places sont réservées aux personnes à mobilité réduite et aux fauteuils roulants, cependant, et pour des raisons de sécurité, les fauteuils roulants n’ont pas accès aux ponts supérieurs.


Si vous souhaitez faire une croisière, il est préférable de préciser votre handicap lors de votre réservation.


Transfert aéroport 

Lors de votre arrivée ou départ de New-York, vous avez la possibilité de réserver ce que l’on appelle un transfert aéroport / navette ou même limousine.

Les « shuttles » (mini-bus) sont moins cher que les taxis et cela est plus facile que de prendre les transports en commun, après ou avant plusieurs heures de vol.

Si vous êtes en fauteuil roulant, n’hésitez pas à le préciser lors de votre réservation. La navette vient vous chercher et vous dépose aux adresses que vous avez indiquées lors de votre réservation.

Selon le trajet emprunté par le mini-bus, il se peut que vous soyez parmi les premières personnes à descendre ou parmi les dernières, le chauffeur vous indiquera l’ordre de montée / descente.


 Mon bon plan

Pour vos transferts aéroports, je vous recommande Super Shuttle. Leurs chauffeurs sont professionnels et courtois : ils s’occupent de mettre vos bagages dans le coffre et de les descendre ! N’oubliez pas, les pourboires ne sont pas obligatoires mais sont fortement appréciés !


Activités à New-York

Si vous avez choisi de partir à New-York, vous avez déjà une petite idée de ce que vous voulez visiter et faire.

La majorité des musées comme le MoMa, le Guggenheim, le 9/11 Museum, des attractions touristiques comme le Top of the Rock, l’Empire State Building, la Statue de la Liberté, des salles de spectacles ou de matchs, des parcs sont accessibles pour les personnes handicapées. Il y a des accès adaptés, des ascenseurs, des rampes d’accès, des audioguides, des informations en braille, des plans pour les personnes malvoyantes, des toilettes adaptées et parfois même des visites en langue des signes.

Lors de la préparation de votre planning, je vous invite à parcourir les sites web des musées, des attractions ou des salles de spectacles pour voir précisément ce qui est mis à disposition des personnes handicapées ou de consulter le site officiel de New-York  pour planifier vos visites et de filtrer vos recherches en fonction du handicap et/ou catégories.

Hôtels

Beaucoup d’hôtels sont accessibles à New-York. L’ADA oblige les hôtels à fournir tout type de services à destination des personnes handicapées. Selon l’hôtel vous pouvez retrouver un accès aux fauteuils roulants, des informations en braille, des systèmes d’aide à l’écoute ou encore des personnes parlant la langue des signes.

Sur le site du guide officiel de New-York, vous pouvez obtenir une liste des hôtels accessibles et faire une recherche approfondie en fonction du handicap.

Si jamais vous avez trouvé un autre hôtel qui n’est pas dans cette liste, n’hésitez pas à regarder quels sont les services proposés et si l’hôtel est accessible.


Mon astuce

Si vous envoyez un e-mail à l’hôtel, n’hésitez pas à indiquer le type de handicap, les dimensions de votre fauteuil ou de demander quels sont les aménagements disponibles (exemple : ceux dans la salle de bain) comme cela, le personnel pourra vérifier.


Vie quotidienne

Restaurants – magasins

Tout comme les hôtels de nombreux supermarchés, magasins et restaurants sont accessibles et doivent respecter l’ADA. Vous pouvez notamment retrouver des rampes d’accès à l’extérieur comme à l’intérieur (comme le Century21 près de Dyker Heights) des ascenseurs, des escalators, des caisses, cabines d’essayages ou des tables adaptées aux fauteuils roulants.

Espace public

En plus des aménagements vus ci-dessus, le département des transports de New-York (DOT) a effectué des aménagements complémentaires de la ville afin de la rendre encore plus accessible et plus sûre. Parmi ces aménagements, il y a :

    • des rampes accessibles à tous
    • des places aménagées avec des tables et chaises comme à Times Square
    • des pistes cyclables faites de manière à ce que les personnes aveugles ou malvoyantes les identifient
    • des signaux audios et sonores pour traverser aux passages piétons
    • des bancs aux arrêts de bus


Personnellement, j’ai eu un véritable coup de coeur pour New-York. Non seulement, c’est une ville qui permet de vivre des expériences incroyables, de découvrir une nouvelle culture mais c’est aussi une ville particulièrement accessible à tout le monde.

Si vous préparez votre voyage à New-York, j’espère que ces informations pourront vous aider, si vous avez des questions, n’hésitez pas.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Télécharge gratuitement ton TRAVEL PLANNER

pour organiser tes prochains voyages !

Adresse e-mail non valide
En cliquant, tu acceptes de recevoir le travel planner et la newsletter du blog avec les nouveautés.
Il y aura un lienpour te désinscrire en bas de chaque email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id nunc Lorem vulputate, ut ut